L’histoire de l’association

Les deux Primaires présidentielles fusionnèrent. Et laissèrent la Primaire Populaire de côté, faute d’accord de convergence.

Samuel Grzybowski et Mathilde Imer, fondateurs de la Primaire Populaire, souhaitaient un rassemblement des forces de gauche. Alors que nous, nous souhaitions un rassemblement de toutes les forces citoyennes de la nation.

L’accord ne fut jamais trouvé et nous continuâmes par chercher des candidats hors partis politiques et n’ayant jamais fait de politique. Certains venant de micro partis nous ont rejoint par défi et goût de l’aventure. Les deux primaires s’accordèrent pour garder le nom de « Primaire des françaises et des français » et nous nous sommes trouvé un nouveau logo et un nouveau standard média.

Nous avons été notre propre média. Force est de constater que notre présence gênait les médias classiques. Ce qui signifie aussi que nous n’avons pas pu dépenser des milliers d’euros dans une communication perdue d’avance et nous n’avons pas été vus par le grand public. Mais nous avons présenté des candidats hors système et nous avons élaboré un système de vote qui a fait ses preuves et nous avons récolté une centaine de suffrages.

C’était ce qu’il fallait faire. Nous avons démontré aux yeux des français que c’était possible. Et nous avons proclamé une gagnante le 15 février 2022.

Puis nous avons évolué. Pour avoir de plus grandes ambitions, nous avons renommé l’association en « La Politique des françaises et des français ». Chose faite en novembre 2022, au moment de notre assemblée générale.

Une année a passé, avec son lot de bonnes ou mauvaises surprises. Nous avons estimé qu’il était nécessaire de faire un travail de terrain afin d’être davantage connus. Cela s’est passé par le rassemblement de toutes les forces citoyennes car nous avons compris qu’il ne fallait plus agir seuls mais via un méta réseau. C’est pourquoi nous avons rejoint la coalition citoyenne et dans celle-ci nous avons été force de proposition.

La fin de l’histoire en 2023 est que nous avons structuré efficacement notre collectif pour nous permettre de gagner les élections de 2027.